L’histoire du tabac

L’habitude de fumer du tabac est très ancienne. À l’époque précolombienne elle était enracinée dans les coutumes, la culture et les rites religieux de toutes les ethnies indigènes. Lorsque les marins de Christophe Colomb débarquèrent en 1492 sur l’île de San Salvador, ils observèrent que de nombreux Indiens d’Amérique du Sud tenaient dans leur main une espèce de bâton allumé à une des extrémités en aspirant de la fumée de l’extrémité opposée. En 1500, à partir du Nouveau Monde, le tabac se répandit aussi en Europe. Il parait certain qu’il fut cultivé pour la première fois dans le jardin royal de Lisbonne en 1558 et que, duPortugal, l’ambassadeur Français Jean Nicot en ait expédié les semis en France aux environs de l’année 1560.
Au début, la nouvelle « herbe Américaine » fut surtout employée en tant que médicament, retenue en mesure de soigner de nombreux maux, raison pour laquelle elle devint domaine des pharmaciens. Elle était utilisée pour combattre la peste, les ulcères gastriques et les pneumonies ; il paraissait que les plaies perdaient leur virulence après avoir été fumées et que son effet sur la carie dentaire était tout à fait miraculeux.
Au cours du XVIIe siècle, le tabac commença à perdre ses vertus thérapeutiques initiales et c’est alors que se propageason usage voluptuaire, selon des formes d’utilisation liées à l’état social : les soldats le mâchaient, les officiers le fumaient dans la pipe, les aristocrates le prisaient par le nez. En 1700, un bourgeois qui aspirait à devenir un gentilhomme devait priser du tabac. De précieusestabatières en or devinrent le symbole social de l’époque.
Dans la première moitié du XIXe siècle, les cigares commencèrent à être très à la mode dans les salons Européens, fumés au début par les seuls Espagnols.
Au XIXe siècle se diffusa aussi la coutume de fumer des cigarettes, qui devint de plus en plus populaire dans toute l’Europe après la guerre de Crimée, lorsque les soldats retournèrent à la maison avec des petits cylindres en papier remplis de tabac. Au début, les cigarettes étaient fabriquées à la main, et ce fut en 1880 qu’aux États-Unis on introduisit pour la première fois une machine pour le conditionnement mécanique.

International Tobacco PLC - London